Fiers de nos coworkers: T.E.O ou la belle histoire des bacs à marée

Fabrice Faurre est arrivé au Workingshare il y a bien longtemps en 2014 et fait partie intégrante de l’équipe de coopérateur de notre coopérative.

A la tête de T.E.O depuis déjà 5 ans lorsqu’il vient poser ses valises au coworking, la SCIC est déjà bien développée. Aujourd’hui ,c’est une équipe de 3 personnes qui la constitue, composée d’un chef de projet, d’une community manager et d’une personne au forfait pour la plateforme informatique.

 

T.E.O c’est quoi ?

 

T.E.O est une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC) qui s’inscrit dans une démarche d’écologie résiliente. (si vous avez oubliez ce qu'est une SCIC, rendez-vous ici!)

La SCIC pilote le Programme « Trait bleu » qui met en œuvre des actions opérationnelles et des projets de diminution de l’impact de la pollution plastique sur les littoraux. L’une des actions est de la mise en place d’un réseau de bacs à marée. 

TEO souhaite façonner un écosystème social et solidaire capable d’activer la bienveillance d’un réseau de partenaires et d’acteurs pour préserver un bien commun essentiel à tous : l’océan. 

Ce programme part d’un constat simple : l’eau est souillée, elle est remplie de déchets qui sont rejetés par l’océan sur la plage. Afin de réduire ces déchets et ensuite afin de les quantifier et analyser leur nature, des ramassages ont été organisés en sollicitant des entreprises d’insertions et des associations en accord avec quelques mairies et gestionnaires portuaires.

 

Le bac à marée, objet totem

 

Avec sa forme reconnaissable, le bac à marée fait office d’objet totem, représentatif du programme. Il représente également la mémoire de l’océan en étant réceptable de ce que celui rejette. Il est parfois le triste miroir de nos sociétés et de nos modes de vie.

Par sa présence sur les plages, il a aussi un rôle éducatif, il informe tous les citoyens confondus.

 

 

Le fonctionnement de T.E.O

 

Pour que le programme fonctionne, T.EO a identifié trois catégories d’acteurs indispensables à son fonctionnement: 

          1. Les financeurs : 

  • Pour 1/3 la communauté de commune ou gestionnaire de parc et d’espace protégés
  • Les 2/3 restant englobent le communes qui s’engagent pour minimum six mois entre octobre et mars

 

          2.  Les citoyens volontaires promeneurs - nous en tous en fait!  - qui ramassons les plastiques lors de nos balades sur les plages 

 

          3. Les conchyliculteurs  nécessitant des frais de traitement des déchets

 

 

La raison d’être du programme

 

Elle  réside en trois grands piliers; 

  1. La création d’emploi
  2. La diminution de l’impact des plastiques dans l’océan
  3. L’accompagnement des citoyens qui deviennent acteurs de la préservation de l’environnement

 

L’approche est à la fois scientifique : il s’agit de qualifier, quantifier les déchets marins et à la fois métier, en mettant en avant une formation ouvrier.res de Genie Ecologique

T.E.O souhaite par ses actions répondre au défi de la dépollution de ces lieux qui nous sont si chers et essentiels en apportant une pierre dans le domaine avec une coordination collaborative.

 

Le développement de T.E.O d’ici à trois ans 

 

          1. Démocratiser l’utilisation de l’application qui permet de:

  • Géolocaliser les bacs présents sur le littoral
  • Informer les citoyens de la présence du bac

Vous pouvez y accéder ici

 

          2. Proposer une prestation de service auprès des communes comprenant:

  • La mise à dispo du bac
  • Le signalement que le bac est plein
  • Le collectage et le tri par un asso ou une entreprise d’insertion
  • Le traitement des déchets marins
  • Un bilan annuel pour la commune

 

En enfin, last but not least, 

          3.Chercher sur chaque territoire des partenariats permettant de diminuer le coût pour les communes

 

 

Un programme bien rempli pour une SCIC dont les valeurs collent parfaitement à celles du coworking! Pour en savoir plus, vous pouvez suivre la page facebook de T.E.O

<< Retourner à la page précédente

Journée d'essai

Venez vous faire une idée le temps d'une journée d'essai offerte. Le plus simple est de passer nous voir dans l'un des 2 espaces WorkingShare. Il y a forcément un coworker sympa pour vous expliquer comment ça marche.

Coopérative La Rochelle Coworking

WorkingShare est une coopérative de loi 47 fondée en 2013 par une quinzaine d'entrepreneurs rochelais. Grâce à ce mode de gouvernance (1 personne = 1 voix), chaque coworker peut devenir coopérateur et ainsi participer activement à la gestion de l'espace de coworking.